Chuck Berry & Handle with Care

Chuck Berry est décédé le 18 mars 2017. Ca m'a donné envie de raconter une drôle d'histoire qui m'est arrivée avec lui un soir de 1977, lorsque j'ai failli remplacer son batteur au pied levé.
Je jouais avec un groupe qui s'appelait Handle with Care – avec notamment mon ami Gérard Suter à la guitare – et nous faisions la première partie d'un concert de Chuck Berry, à Genève.
Ce concert avait lieu au Pavillon des Sports de Champel, un endroit où j'avais vu un spectacle mémorable du "Grand Magic Circus et ses animaux tristes" vers 1970, et où mon fils faisait régulièrement du basket vers le début des années 2000.
Chuck Berry avait engagé un groupe anglais pas très bon et probablement payé au rabais. Il a dit qu'il en avait marre que le batteur se plante toujours aux mêmes endroits, et il a demandé à jouer avec le batteur du groupe de première partie.
On nous a présentés, mais je lui ai dit que je ne pensais pas connaitre assez bien ses chansons pour jouer au pied levé. Il m'a répondu qu'il s'en foutait, qu'il voulait juste quelqu'un qui se plante à d'autres endroits que son batteur habituel.
J'ai senti qu'il n'avait pas un immense respect pour moi, ni aucune intention de me payer, et j'aurais pu décider de jouer juste pour le plaisir, mais je ne pensais pas pouvoir être à l'aise justement. Je suis assez casse-cou mais j'hésitais quand-même à dire oui.

Mon entourage me disait "c'est une légende, tu dois le faire", mais j'étais juste un peu trop jeune pour être vraiment imprégné de ses chansons. Je les connaissais surtout jouées par d'autres, par les Beatles par exemple. J'aimais notamment beaucoup une version de Johnny B. Goode jouée par Jimi Hendrix, et je me sentais bien plus proche de ce style là que de l'original.

Il faut savoir que Chuck Berry était parfois difficile, et là il a commencé à faire un chantage aux organisateurs pour recevoir plus d'argent.
Il faisait mine de quitter le lieu du concert, je le revois encore dans une Mercedes garée à côté de la sortie du backstage. Patrick Allenbach – un animateur de radio & TV – a pris la parole et a notamment dit au public de sortir de la salle pour empêcher la voiture de partir.
Ca a duré longtemps, le public a commencé à vraiment s'impatienter et on a frisé l'émeute. Les bouteilles – encore en verre à l'époque il me semble – ont commencé à voler vers la scène.
Ma batterie étant toujours montée là, je me suis dépêché de la dégager et c'est là que j'ai vraiment décidé de ne pas jouer.

J'imagine que l'organisateur a fini par lui donner ce qu'il demandait. Chuck Berry a joué avec son batteur et j'avoue n'en avoir pas gardé un grand souvenir. Je n'ai pas regretté de n'avoir pas joué.
Cet organisateur, dont je ne sais pas grand chose, m'avait été décrit comme un fils-à-papa fortuné, héritier d'une célèbre marque de jeans. Il a disparu de la circulation et Handle with Care, le groupe de première partie n'a jamais été payé.
Chuck Berry sur Wikipedia
Le Grand Magic Circus et ses animaux tristes

Handle with Care - Studio Radio Suisse Romande - 1977

Pour remettre les choses en perspective, cet enregistrement du groupe Handle with Care date de la période où nous avions joué en première partie de Chuck Berry.
La séance d'enregistrement a eu lieu au studio de la Radio à Genève. Comme on peut l'entendre, le style de musique est assez éloigné de celui de Chuck Berry.
J'aimais déjà jouer des grooves avec des décalages, et Gérard Suter avait un jeu de guitare rythmique très sûr qui m'inspirait beaucoup.

Titre inconnu

00:00
/
00:00
Gérard Suter - guitare
Pierre Bassoli - claviers
Jean-Paul Faivre : basse
Hilary Noble : percussion
Dominique Houlmann : percussion
Alain Rieder - batterie
Je crois que c'est la seule photo que j'ai d'un concert avec ce groupe, et je n'en ai aucune avec les autres musiciens.
J'avais une batterie Fibes Acrylic transparente 5 futs (14", 22", 12", 13", 16").
J'y avais rajouté deux toms Sonor (14" & 15") qui avaient été une commande spéciale. Je fantasmais sur le fait d'avoir une grosse batterie, comme certains batteurs que j'admirais, mais je n'ai pas utilisé les deux toms supplémentaires très longtemps. Sans roadies la taille des batteries diminue forcément Winking
A ce moment j'avais enlevé les peaux de dessous, comme c'était parfois la mode de le faire à cette époque, et que je n'ai plus jamais fait depuis.
J'ai fini par vendre cette batterie à quelqu'un dont j'ai appris plus tard le décès, il est possible qu'elle existe toujours, et je regrette maintenant de l'avoir vendue.
Stacks Image 57
Stacks Image 55

Handle with Care - Studio Aquarius - 1976

Un an avant cela, en août 1976, une première version de ce groupe avait enregistré deux chansons pour un single qui n'est jamais sorti. Je pense que c'était ma première ou seconde séance de studio.

Summer in the City

00:00
/
00:00

This Side Up

00:00
/
00:00
Gérard Suter - guitare & composition
Pierre Bassoli - claviers & composition
Miguel Flores - chant
Pavel Pesta : basse
Alain Rieder - batterie

Magma

Lors des séances dans ce studio, j'y avais rencontré Stella Vander du groupe Magma, le groupe ayant enregistré là quelques jours avant nous.
Comme je lui avais exprimé mon intérêt pour la musique de Magma, Stella avait accepté de me faire écouter ces enregistrements.
Malheureusement, quelqu'un devait me faire passer les bandes, et elles ont disparu de l'endroit où elles avaient été déposées pour moi. A ce jour, je ne sais toujours pas ce qu'étaient ces enregistrements, ni si ils ont été publiés.

J'ai vu jouer Magma une dizaine de fois. La première fois c'était vers 1970, et je crois que c'était la première version de ce groupe, avec des cuivres. Je les ai revus chaque fois que j'ai pu dans les années qui ont suivi.
La dernière fois que j'ai assisté à un de leur concerts, c'était en mars 2017. Ce n'est plus la même formation, mais le groupe est unique et Christian Vander est un grand batteur avec un univers propre. J'ai été très touché par ce concert.
Magma sur Wikipedia

John McLaughlin & Shakti

Je me souviens aussi être passé au studio Aquarius quelques temps après ces séances de Handle with Care, et être tombé sur John McLaughlin qui y enregistrait avec Shakti.
Il ne semble pas qu'il y ait un album de Shakti qui ait été enregistré là, mais peut-être étaient-ce les démos de leur second album, paru en 1977.
Shakti sur Wikipedia